Vous êtes ici : Accueil > Ressources pour faire la classe : "Le langage à l’école maternelle"

Articles

  • Annexe VII : Les comptines - Octobre 2012

  • "Petits parleurs" : Évaluer par l’observation pour adapter les situations - Janvier 2012

    Pour apprécier les progrès de ses élèves, l’enseignant procède à l’observation directe au quotidien dans des situations variées.
    Dans la classe, les échanges sont plus ou moins réglés : très encadrés dans certains ateliers et temps collectifs, libres dans les temps et coins réservés à l’accueil, semi-directifs dans d’autres activités ; ils sont totalement libres et non supervisés durant les récréations ou d’autres moments non scolaires (repas de midi, garderies du matin ou du soir) de la présence des enfants (...)

  • Parcours scolaire et pédagogie du langage - Septembre 2011

    La double facette de la pédagogie du langage à l’école :
    La scolarité à l’école maternelle est devenue une scolarité longue et régulière ; elle requiert une organisation dans la durée, qui ménage une progression et des retours sur des acquis antérieurs, qui suscite chez chaque enfant la compréhension qu’il grandit en acquérant davantage de pouvoirs.
    Cette organisation dans la durée suppose pour l’enseignant la capacité à prendre des repères utiles pour comprendre où en sont ses élèves dans leur (...)

  • Participer à un échange collectif - Septembre 2011

    Entrer dans un échange collectif suppose d’avoir quelque chose à dire en relation avec le sujet de l’échange, de demander la parole et, quand la parole est donnée, de s’exprimer voire de raccorder son propos avec les propos antérieurs qui avaient suscité une réaction. Tout adulte peut rencontrer des difficultés dans cette situation ; l’apprentissage dès l’école maternelle n’est qu’une première étape d’un long parcours. Il suppose une grande rigueur de gestion de ces moments d’échange par l’enseignant : (...)

  • Faire de la classe un milieu de communication - Septembre 2011

    Faire de la classe un milieu de communication
    Pour bien fonctionner, sans conflit ni exclusion, la classe est organisée comme un réseau d’échanges ; elle l’est réellement si les élèves se voient, s’entendent et s’ils ont des idées, des avis, des intérêts à partager. Cela requiert des dispositifs matériels adaptés, une vie de classe riche et un climat fait de respect et d’écoute bienveillante.
    Ainsi, la disposition des tables et l’organisation du lieu où se déroulent les échanges collectifs, la nature des (...)