Vous êtes ici : Accueil > Les domaines d’apprentissage (IO 2015) > Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions : l’oral > La posture de l’enseignant : référent langagier
Publié : 30 octobre 2011

La posture de l’enseignant : référent langagier

L’enseignant représente, le plus souvent, pour le jeune enfant scolarisé en maternelle, la première référence adulte à l’extérieur de la famille.

C’est une responsabilité importante. Sa vigilance doit porter sur les attitudes à adopter, en tant qu’adulte référent et en tant qu’enseignant organisant les apprentissages.

L’enseignant est garant du respect de la parole de chaque élève et des exigences propres à l’école. Il doit se montrer à la fois bienveillant et exigeant. Il rassure sans enfermer, amène l’élève à prendre les risques nécessaires pour apprendre. Il l’aide à acquérir des positions d’écolier, à comprendre que l’effort est inhérent à l’apprentissage, à écouter les autres et l’adulte, à accepter les contraintes...

Tout cela se traduit par des gestes, par un langage et des techniques professionnelles. Il est important que l’enseignant les identifie et les acquière progressivement dès son entrée dans le métier.

L’enseignant est le référent langagier tout au long de la journée, y compris les temps informels. Il prend en compte le langage non verbal de l’élève en étant attentif à toute communication gestuelle.

Il installe un cadre de travail serein, structuré et explicité :
- il module sa voix pour mieux se faire comprendre ;
- il incite l’élève à prendre la parole ;
- il encourage du geste et du regard l’élève qui s’exprime ;
- il reformule ce que l’élève exprime ;
- il pose le plus souvent possible des questions ouvertes ;
- il confronte les paroles des élèves et les amène à commenter la parole des autres ;
- il surveille ses propres prises de parole.