Vous êtes ici : Accueil > Ressources pour faire la classe : "Le langage à l’école maternelle" > "Petits parleurs" : Évaluer par l’observation pour adapter les (...)
Publié : 21 janvier 2012

"Petits parleurs" : Évaluer par l’observation pour adapter les situations

Pour apprécier les progrès de ses élèves, l’enseignant procède à l’observation directe au quotidien dans des situations variées.

Dans la classe, les échanges sont plus ou moins réglés : très encadrés dans certains ateliers et temps collectifs, libres dans les temps et coins réservés à l’accueil, semi-directifs dans d’autres activités ; ils sont totalement libres et non supervisés durant les récréations ou d’autres moments non scolaires (repas de midi, garderies du matin ou du soir) de la présence des enfants au sein de la maison-école.

Ces moments peuvent être d’un grand intérêt pour évaluer les pratiques de communication de certains enfants peu à l’aise avec le langage dans la classe.

La liste qui suit propose quelques indicateurs qu’il peut être important de relever systématiquement pour ceux qui se révèlent « petits parleurs », pour s’assurer de leur évolution.

L’élève ose parler.
- Il ne le fait que quand il est sollicité :
dans un cercle restreint voire seulement en tête-à-tête ;
dans le groupe classe rassemblé.
- Il engage lui-même la conversation avec un pair.
- Il engage la conversation avec un adulte.

L’élève parle de plus en plus et dans des situations variées.

L’élève sait répondre aux sollicitations de l’adulte.
- Il respecte le sujet de conversation.
- Il peut tenir un échange au-delà de la première réponse.
- Il s’adapte à des enjeux divers (narrer ce qui s’est passé, expliquer, reformuler, etc.).

L’élève utilise spontanément les formules de politesse usuelles (pour saluer, remercier, s’excuser, demander).

L’élève régule sa prise de parole.
- Il le fait de manière réactive et pertinente.
- Il ne coupe pas la parole.
- Il articule son propos avec des propos antérieurs pour dire son accord ou son désaccord, pour apporter un exemple ou une contradiction, pour compléter ; il sait dire « Je n’ai pas compris ».

L’élève accepte et respecte les règles posées pour les échanges.
- Il accepte le temps de parole des autres et respecte les hésitations.
- Il sait dire ce qui ne marche pas dans un échange.
- Il peut piloter un moment d’échange (type conseil d’élèves).

Le langage à l’école maternelle. Ressources pour faire la classe © MENJVA-DGESCO / CNDP Mai 2011